Close

S’amuser avec le Patois de Savièse

4 août 2020

«Apprenez les salutations, le vocabulaire de base et quelques éléments de grammaire et de conjugaison, de quoi affûter votre oreille et participer aux conversations locales», promet l’introduction au cours. Le premier chapitre est une formalité. Des phrases simples à écouter pour ensuite retrouver leur signification d’un clic. J’apprends les salutations d’usage: «boundzô» pour «bonjour », «adjyo» pour «adieu» et quelques noms de localités comme Martenyé ou Chyoun. Comme le patois est avant tout une langue orale, son écriture est phonétique. Pour la base, prononcer toutes les lettres semble suffire. L’empreinte du patois sur l’accent des gens du coin et leur manière de prononcer certains mots en français saute immédiatement aux oreilles. Si vous avez lu correctement le mot patois pour «adieu», vous voyez de quoi je parle. A ce rythme, dans deux heures je suis bilingue. Patrick Ferrari,

Lisez l’ensemble de l’article ici : https://www.lenouvelliste.ch/dossiers/t-as-d-ou-l-accent-a-la-recherche-des-parlers-du-valais/articles/traditions-on-a-teste-l-apprentissage-du-patoue-en-ligne-942852?fbclid=IwAR0oVlBHRcHEc4E2IxzZ-oB_Al6OVY1bvZOhcRhhIUiVBNTvEh4sgXZ4d-E

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.